Masque antipollution et coronavirus : On vous dit tout

Masque antipollution et coronavirus : On vous dit tout

La COVID-19, due au coronavirus SARS-COV-2, est l’un des plus grands fléaux sanitaires de ces dernières années. Apparue le 17 novembre 2019 dans la ville de Wuhan en Chine, elle a rapidement pris une ampleur mondiale, et a été déclarée comme étant une pandémie par l’OMS le 11 mars 2020. À l’heure actuelle, on dénombre 185 localisations touchées par la COVID-19, avec 1,2 millions de cas et plus de 70 000 morts. Mais qu’est-ce que la COVID-19 et comment la prévenir ? Les masques anti pollution peuvent-ils être efficaces contre celle-ci ? On vous dit tout dans cet article.

Qu’est-ce que la COVID-19 ?

La COVID-19 une infection à l’origine d’un syndrome respiratoire aigu sévère, d’où son nom (SARS), provoquant une pneumonie atypique pouvant être mortelle. Selon les maigres informations dont nous disposons actuellement, il s’agirait d’un virus ancien touchant les chauves-souris, et qui aurait muté chez le pangolin. C’est un coronavirus qui, tout comme le SARS-CoV, ayant causé l’épidémie de SARS en 2003, mais qui présente un syndrome différent. Les symptômes d’une infection COVID-19 présente des similarités avec ceux de la grippe, on retrouve donc de la fièvre, une toux sèche, une dyspnée (difficulté respiratoire), des douleurs musculaires ou articulaires ainsi que des maux de gorge et, plus rarement, des nausées, vomissements et diarrhées. Chez les patients jeunes, on a noté une disparition totale du goût (agueusie) et de l’odorat (anosmie).

La COVID-19 est à transmission interhumaine, d’où le fait qu’elle se soit rapidement propagée en dehors de la Chine. Le virus se transmet via les gouttelettes de salives expulsées lorsqu’un porteur tousse ou éternue. Si vous vous trouvez à moins d’un mètre de celui-ci, vous risquez la contamination, mais ce n’est pas tout. S’il tousse ou éternue dans sa main, puis touche des surfaces, celles-ci selon contaminées. Par la suite, si vous touchez lesdites surfaces et que vous vous touchez le visage, en particulier les yeux, le nez et les lèvres, vous risquez d’être contaminé à votre tour.

Prévention contre le coronavirus : les masques anti pollution sont-ils efficaces ?

Les masques anti pollution ont pour but de filtrer l’air de tous les agents polluants, afin de permettre une meilleure respiration. Très utile lorsqu’on est sujet à de l’asthme ou des allergies, exacerbés par la pollution ambiante ou le pollen, ces masques pourraient-ils être efficaces contre le coronavirus ? Et bien oui.

Certains masques anti pollution ont des filtres aussi efficaces que ceux des masques FFP3, considérés comme la plus haute norme européenne. Ces derniers empêchent le passage des microparticules, mais aussi des nanoparticules, dont les virus.

Ils peuvent donc constituer une bonne alternative afin de pallier la pénurie de masques FFP3. Toutefois, il faut éviter de les “désinfecter” avec de l’alcool, car cela risque d’abîmer les filtres. Ces derniers restent efficaces tant qu’ils sont remplacés à temps, et n’ont pas besoin de désinfection. Il faudra néanmoins veiller à retirer le masque dès que vous rentrez et à bien vous laver les mains quand vous l’aurez fait. Si vous avez un doute sur la contamination du masque, retirez le filtre puis passez le à la machine.

À VOIR AUSSI : Coronavirus et gaspillage alimentaire

Par ailleurs, certains fabricants de masques anti pollution, comme R-PUR, se penchent déjà sur la réalisation de masque spécialement adaptés à la protection contre le coronavirus.

En attendant, si vous possédez d’ores et déjà un masque anti pollution, vous pouvez vous en servir afin de prévenir une éventuelle contamination si vous faites parti du personnel soignant, que vous travaillez dans un hôpital, un EHPAD ou un supermarché. Toutefois, le respect des mesures de confinement est prioritaire, veillez donc à ne sortir qu’en cas d’extrême besoin.

Le port de ces masques doit également s’accompagner des bons gestes de prévention, à savoir :

  • Se laver les mains régulièrement et pendant 20 secondes
  • Ne pas se toucher le visage, en particulier les lèvres, les yeux et le nez
  • Tousser et éternuer dans un mouchoir qui doit être immédiatement jeté. À défaut, le faire dans le pli du coude 

Articles similaires

Coronavirus et gaspillage alimentaire font très bon ménage

Coronavirus et gaspillage alimentaire font très bon ménage

Bienvenue sur le blog des « petits et puissants » !

Bienvenue sur le blog des « petits et puissants » !

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *